Concilier la vie conjugale et les études est un vrai défi pour la mariée marocaine encore étudiante. Cette derniére aura dorénavant à sa charge ses cours mais aussi son foyer et son mari, voire parfois des enfants. En général, dans le mariage marocain, il est très courant que de jeunes filles convolent en juste noces alors qu’elles n’ont pas encore terminé leurs études surtout si le marié adhère à l’idée.

Comment peut-on concilier mariage et études ?

Certaines jeunes femmes se lancent dans l’aventure de la vie de couple alors qu’elles sont en phase d’étude et de ce fait, elles se trouvent obligées de bien gérer la belle famille, les tâches quotidienne de leur foyer, de prendre soins de l’époux et parfois d’enfants en bas âge. En définitif, un vrai défis !

L’aide du conjoint est indispensable

La clé est d’abord l’organisation doublée d’un coup de main du conjoint. En effet, organiser sa journée, entre les cours, les tâches ménagères et les responsabilités du mari et des enfants est difficile mais en ayant un peu d’aide du conjoint qui peut prendre à sa charge une partie des tâches ménagères ou solliciter les services d’une femme de ménage peut soulager considérablement la jeune femme et lui permettre de poursuivre ses cours sans difficulté majeure.

Les enfants, c’est pour après

Certaines jeunes femmes qui se marient tout en poursuivant leurs études jugent préférable de ne pas rendre les choses plus difficiles en ayant des enfants, et choisissent donc de ne pas en avoir jusqu’à la fin des études. C’est une option à choisir car prendre soin d’enfants en bas âge est très exigeant car il faut leur consacrer beaucoup de temps, veiller plusieurs nuits, les amener au pédiatre pour leurs soins et vaccins, etc. Tâche vraiment trop lourde et très prenante.

Faire appel à une aide ménagère

Un élément important à prendre en compte, à savoir les ressources financières du couple, car si la jeune femme étudie et que c’est uniquement le mari qui subvient aux besoins du foyer et de ses études, le couple doit vérifier si leurs moyens leur permettent de recourir au service d’une personne chargée de l’entretien ménager. Si c’est le cas, ça les soulagera. Autrement, ils doivent se répartir les tâches de telle façon à ce que tout soit en ordre sans que les tâches ménagères pèsent sur l’un ou l’autre.

Faire appel à l’aide familiale ?

Parfois les jeunes femmes demandent l’aide de leurs mères pour les assister mais c’est une chose fortement déconseillée car le mari peut prendre mal l’intervention de sa belle mère, sans oublier que ceci peut déclencher la jalousie et la susceptibilité de la belle famille. Le mieux et de gérer la situation au sein du couple avec l’aide d’une femme de ménage si le couple peut s’en offrir les services.

Le conseil de « A LA MAROCAINE »

Préserver son autonomie, être organisée, avoir le sens des responsabilités, le courage et la foi et surtout l’appui du mari sont les principaux facteurs qui peuvent assurer le succès de l’équation difficile mais pas impossible de concilier mariage et études.