Le mariage berbère, modèle d’hospitalité et de générosité

Le mariage marocain dans sa globalité puise son originalité dans la préservation de ses traditions et de ses coutumes, mais ce qui le distingue encore c’est que chaque région apporte ses particularités, ses rituels et ses us qui renforcent la diversité mais qui constituent l’identité locale la dite région tout en composant l’image globale d’un Maroc à la fois traditionnel et moderne.

Le mariage traditionnel berbère

L’une des versions du mariage marocain, est le mariage traditionnel berbère, qui a été toujours lié à la terre. En effet dès que la saison estivale s’annonce bonne, on prévoit plusieurs mariages et tout le bled se pare de couleurs ancestrales chatoyantes, constituant un arrière plan pour les rituels du mariage berbère, qui puisent leur source dans les véritables valeurs amazighs d’hospitalité, de bon voisinage et de solidarité. 

Les préparatifs de la fête de mariage commencent par l’achat de tout le nécessaire pour un tel évènement que ce soit les ingrédients du repas de noce, les instruments de musique, le nécessaire de toilette, les robes, les costumes et les parures traditionnelles. Le jour du mariage, un cortège dit Tazoudha est présidé par une femme âgée qui va guider les parents et les proches du fiancé vers la maison de sa promise. Elle porte un plateau de bronze à la main qui contient du henné et des œufs durs et elle est suivi d’un cortège de montures portant des corbeilles chargées d’offrandes avec en plus des boucs et des chevreaux alors que des femmes dotées de bendirs dits arkkouth chantant des airs festifs en hommage de la jeune mariée.

Le cortège berbère

Le cortège en arrivant chez la jeune fiancée est reçu avec du lait, des dattes, du miel et du beurre en signe de bienvenue, avant d’entamer des chants et des danses qui vont durer toute la soirée. A ce moment la dame qui a présidé le cortège présente les cadeaux et le henné à la fiancée, qui doit se préparer pour quitter le foyer parental à dos de cheval ou de mulet. Le cortège part en sens inverse pour être accueilli chez le fiancé où va commencer la première veillée et le rituel de l’Alaakissa. Là les festivités commencent avec de la danse et du chant mais surtout des jeux durant lesquels le fiancé essaie de persuader l’Alaakissa  de l’autoriser à entrer chez sa promise mais ces essais sont évidement voués à l’échec car selon le rituel de la soirée la fiancée doit passer sa première nuit seule.

Hospitalité berbère

Au cours de l’après midi, les invités arrivent de toute part pour assister à la cérémonie, apportant des Tiwsi, des cadeaux, comme le veut la tradition locale et qui se composent généralement d’ovins, de farine, de thé, de sucre, etc. Tout au long de l’évènement chants et danse accompagnent chaque instant. La première partie de la cérémonie est réservé entièrement aux spectacles animés par des troupes folkloriques de professionnels et amateurs. Un repas est servi à l’assistance avant l’arriver de l’escorte du Sultan, avec le mari qui porte des vêtements traditionnels créés spécialement pour l’occasion et qui se composent de Djellabah, Seroual, Burnous, babouche et Selham. Un Vizir accompagne l’époux et le guide à travers la maison avant de faire son entrée à la chambre de on épouse. A ce moment les jeunes chantent des comptines rappelant la fin du célibat des jeunes mariés avant de quitter les lieux afin de préparer quelques pièges et de mauvais tours au jeune époux. De tels jeux sont très courants dans les mariages traditionnels marocains, ils apportent un

peu de divertissement aux festivités. Le principal jeu dans le mariage berbère consiste à ne pas laisser de répit au jeune marié, car un émissaire frappe à la fenêtre ou à la porte pour lui signifier qu’il a pris beaucoup de temps ce qui peut mettre en doute sa virilité et les taquineries ne s’arrêtent qu’au moment où le jeune marié leur procure la preuve de sa virilité et aussi la chasteté de son épouse.

A partir du jour suivant les noces, le jeune couple quitte le toit familial et il est reçu par quatre familles différentes pendant quatre jours de suite. Leurs hôtes leur offrent le gîte et le couvert mais aussi des cadeaux et de l’animation assurée par des groupes folkloriques. 0 leur retour chez eux, les jeunes mariés organise une petite réception au profit des proches et des amis intimes annonçant le début de leur vie conjugale.

© Copyright : www.mariage-marocain.com

Crédit Photo : Sylvain Bouzat Photographe

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp

Laissez un commentaire

Articles similaires

Tirage au sort

Mariés en 2019 ? Vous pouvez également y participer !