Le mariage Jebli, une cérémonie qui s’inscrit dans la tradition

Le mariage marocain tout en étant unifié dans bon nombre de coutumes, certaines particularités locales le marquent pour créer une identité unique à chaque région et c’est le cas du mariage traditionnel jebli.

Chez jebala les traditions sont respectées jusqu’au bout malgré que les jeunes couples d’aujourd’hui essaient d’adopter certaines tendances plus contemporaines souvent empruntées à l’occident. Mais les us et les rituels traditionnels ont la vie dure. Les rites et le déroulement de la cérémonie varient d’une tribu à une autre mais certaines pratiques demeurent communes à tous les jbala.

PAD Le mariage Jebli, une cérémonie qui s’inscrit dans la tradition.png

Tout commence avec les fiançailles, lorsque les parents du futur marié rendent visite à sa promise pour demander sa main officiellement. C’est l’occasion aussi de lier plus connaissance et de discuter des points importants des épousailles comme la dot, la durée de fiançailles, le budget prévu pour le mariage, entre autres détails. Et en fonction de ce qui était convenu entre les deux parties, la cérémonie du mariage peut se dérouler dans les semaines qui suivent ou après plusieurs mois voire une année plutard.

A l’instar des autres mariages marocains, le mariage jebli est précédé par le jour du henné quand la jeune fiancée se fait tatouer les mains et les pieds alors que l’assistance chante des chants ancestraux dits izran le tout accompagné par des danses et des youyous pour souhaiter prospérité et fertilité à la jeune marié. Les femmes présentes peuvent également mettre du henné qui représente pour elle un porte-bonheur notamment parmi les célibataires qui cherchent à se marier dans l’année.

Ce même jour, le jeune fiancé doit se soumettre à un rituel d’intronisation de sa vie de célibataire au profit de sa nouvelle condition d’époux dans le cadre d’un rite appelé arrazik dans la région. Entouré de ses proches et de ses amis, il porte une djellabah blanche et il rabat la capuche pour cacher son visage, il est souvent assisté par awzir, généralement un frère ou un cousin célibataire, alors que les hommes de sa famille rendent hommage à dieu. Ce rite est suivi par un repas accompagné par la lecture de versets du Coran et d’Amdah en louange au prophète.

Le jour du mariage, la jeune femme portera plusieurs tenues prévues pour cette occasion, une zeyana se charge de la vêtir, de l’embellir et de la présenter à ses proches et ses invités. Ce qui marque les mariages chez jebala c’est qu’ils sont très conservateurs et qu’il n’est pas permis de prévoir une cérémonie mixte, on sépare donc les hommes des femmes mais tout le monde s’amuse et danse sous les airs de taktouka jabaliya, qui est un must dans les grandes occasions.

Après la nuit de noces, la mère de la mariée apporte au jeune couple un petit déjeuner composé de dattes de lait avec des goûtes d’eau de fleurs d’oranger en plus de poulet rôties, de gâteaux et d’autres mets. C’est l’occasion pour elle de s’assurer discrètement que tout c’est bien passé pour sa fille.  Les jours qui suivent plusieurs membres de la famille de l’époux leur rendent visite avec des cadeaux et des présents pour le couple.

©Copyright : www.mariage-marocain.com

Crédit photo : welightagency

 

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp

Laissez un commentaire

Articles similaires

Tirage au sort

Mariés en 2019 ? Vous pouvez également y participer !