Le henné de A à Z

Le mariage marocain est un symbole de la tradition marocaine ancestrale qui a survécu au modernisme de la société. Et l’un des rituels de ce mariage est celui du jour du henné.

Avant la soirée du henné

Depuis toujours le henné fait partie intégrante de la vie marocaines et il entre dans les traditions de mariage marocain, notamment un jour avant la célébration du mariage.

A cours de la journée, la jeune femme accompagnée des jeunes filles célibataires, va au hammam pour procéder à ses ablutions pré-noces afin de se purifier et de se protéger du mauvais œil et e tout mauvais sort. A son retour elle doit passer chez l’esthéticienne et la coiffeuse pour se faire belle en prévision de la soirée du henné.

Au cours de l’après-midi son futur époux en tête d’un cortège mené par ses membres de familles portant différents présents et cadeaux pour la mariée prennent la direction du foyer parental de celle-ci pour lui rendre hommage et lui démontrer que sa belle famille l’accepte et lui souhaite la bienvenue. Evidement un tel rituel ne peut avoir lieu qu’en la présence de la musique traditionnelle jouée par dkaykiya. Tout le monde partage un repas en chantant et en dansant suivant les mélodies de la musique populaires marocaines.

Le rituel du henné dans le mariage marocain

C’est en soirée que la jeune mariée marocaine doit faire son apparition devant ses proches, ses amis, sa belle famille et son futur époux. Elle est préparée par une neggafa qui se charge de lui faire porter un caftan destinée à cette occasion du henné. Le plus souvent en velours de couleur verte, bleue roi, grenat ou d’un blanc éclatant. Il est garni de bijoux somptueux tout en or avec des émeraudes et des saphirs en fonction de la couleur de l’habit traditionnel. Ses cheveux rassemblés, sont retenus par un diadème en or blanc ou jaune.

La jaune femme fait son apparition sous les youyous, les applaudissements et un hommage à dieu et au profite avant de s’assoir sur un fauteuil surélevé telle une reine sur son trône afin d’être visible de tous, même si le nombre de l’assistance est assez limité dans ce genre d’occasion vu que seuls les proches doivent être présents.

Une fois assise, elle pos pour le photographe, alors qu’on sert du thé et des gâteaux traditionnels pour l’assistance. Puis une tatoueuse arrive menée de tout le nécessaire du henné pour réaliser de magnifique tatouages avec des dessins khalijis, des motifs floraux, des arabesques marocaines, etc. sur les mains et les pieds de la jeune dame.

Il est courant qu’on mette une petite table devant la jeune mariée où la neggafa pose du lait, des dates, des feuilles sèches de henné, du sucre, de l’eau de rose et des œufs durs. Des symboles de fertilité, de chance, de prospérité et de pureté que représente la jeune mariée pour ses parents, sa belle famille et son futur époux.

Alors que la jeune mariée se fait tatouer les mains et les pieds, les invités profitent de la musique et de la danse tout en se désaltérant avec du thé à la menthe. Une fois la séance du tatouage au henné est terminée, le photographe immortalise ces instant en se focalisant sur les mains, les pieds et puis la mariée entourée de ses parents, de ses beaux parents et de son futur époux qui doit lui présenter un cadeau à cette occasion, le plus souvent un bracelet en or ou d l’argent. Puis vint le tour des autres invités pour se faire tatouer les mains, les pieds, les jambes ou les bras. Une séance de henné qui dure jusqu’à très tard, avant que tout le monde prenne place autour des plats préparés par la famille de la mariée.

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp

Laissez un commentaire

Articles similaires

Réussir « The Hammam Party »

Tu souhaites organiser une Hammam Party mémorable. Tu ne sais pas comment t’y prendre, qui inviter, tu te demandes si c’est indispensable. Voici les trucs et astuces

Tirage au sort

Mariés en 2019 ? Vous pouvez également y participer !