La soirée henna (lilla del henna)

La soirée du henné est une tradition ancestrale qu’on retrouve chez les arabes, les turcs et même chez les juifs, c’est en quelque sorte le moment où la jeune fiancée fait ses adieux à son statut de jeune fille pour se préparer à devenir une femme mariée le jour qui suit. Le henné n’a pas qu’un usage décoratif mais il symbolise la fertilité et il apporte chance ou la baraka. Il est également associé à la fertilité et la fécondité.

Origine et usage

Le mot henné trouve son essence dans l’hébreux « Hen » qui signifie « trouver grâce » et les hebreux étaient d’ailleurs les premiers à avoir utilisé cette plante en tant que cosmétique que ce soit pour les cheveux, le corps ou pour embellir les pieds et les mains de la mariée afin qu’elle trouve grâce aux yeux de son époux.

La fête du henné (Lilla del henna)

Au Maroc, la veille des noces, la fiancée reçoit ses proches et ses amis chez elle pour la cérémonie du henné. Généralement cette soirée est précédée du defouâ ou la hdiya, qui est en fait le cortège mené par le fiancé portant des présents et des cadeaux à sa promise. Et parmi ces offrandes on trouve le lait, les dattes et le henné.

Cérémonie à part entière dans le mariage marocain

Au cours de la soirée dite lilla del henna en arabe, tous les invités portent des costumes traditionnels, caftans, jabadours et tekchitas pour danser aux sons de la musique folklorique marocaine en fonction des régions, il peut s’agir d’ahidousse, de la musique arabo-andalouse, de reggada, de taktouka jabaliya, etc. Quant à la jeune fiancée elle porte un caftan en velours noir, bleu, vert ou blanc avec des broderies dorées ou argentées, complété d’un diadème et des parures assortis à son costume traditionnel.

On peut faire appel à une Neggaffa

Comme le veut la coutume c’est une neggaffa qui se charge de la préparer pour la cérémonie et prévoit une estrade où doit s’assoir la jeune femme pour se tatouer les mains et les pieds au henné. Une nekkacha est sollicitée pour l’occasion et qui s’occupe des tatouages sous les hommages à dieu et au prophète ainsi que les youyous et la musique traditionnelle marocaine jouée par un DJ, un orchestre ou laabate.

Festivité pleine de symboles pour la mariée marocaine

Devant la jeune femme, on place un plateau en argent portant des récipients à l’eau de rose, des œufs, du sucre, des dattes, et évidement du henné. Ces éléments sont très symboliques afin d’apporter fertilité, douceur et bonne chance à la jeune femme et éloigner les mauvais esprits et le mauvais œil.

Le déroulement de la soirée du henné

Une fois les tatouages de la jeune femme sont terminés, on les laisse sécher et son fiancé la rejoint pour quelques instants sur l’estrade pour la féliciter, offrir un peu d’argent à la nekkacha qui s’est chargée de l’embellir et prendre quelques photos avec sa promise. Par la suite les festivités continuent avec des animations, du chant et de la danse au programme. Alors que la nekkacha se charge des tatouages des mains des invités qui souhaitent mettre du henné notamment parmi les jeunes femmes célibataires souhaitant se marier.

Cette soirée se termine par un repas offert par la famille de la jeune femme aux convives présents, et qui se compose le plus souvent de poulet rôti et de viande aux prunes et aux amandes, sinon certaines familles préfèrent servir du couscous surtout que la soirée du henné a le plus souvent lieu un vendredi, un jour où on sert le couscous comme repas dans la tradition culinaire marocaine. On sert également du thé et des pâtisseries ( fekkas, cornes de gazelle, mehancha, briouates, ) qui sont omniprésents dans toutes les cérémonies et les célébrations au Maroc que ce soit en guise de bienvenue ou pour terminer un repas.

©Copyright : www.mariage-marocain.com

Crédit photo :  

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp

Laissez un commentaire

Articles similaires

Tirage au sort

Mariés en 2019 ? Vous pouvez également y participer !