La lebssa fassiya, pièce maîtresse du mariage marocain

Le mariage marocain a su préserver ses particularités et conserver jalousement ses coutumes. Ce qui se reflète d’ailleurs dans le défilé de la mariée lors de la réception de mariage dans plusieurs tenues toutes aussi belles que richement garnies. D’habitude chaque tenue représente une région du royaume, comme la tenue amazighe, la tenue chamaliya ou la lebssa fassiya, un costume ancestral qui a toujours ses adeptes parmi les jeunes mariées.

La lebbssa Fassiya, un must dans le mariage marocain

Il est de coutume de faire appel à une neggafa qui propose de nombreuses tenues à la jeune femme aux côtés de celles qu’elle a préparé elle-même chez son styliste. Ainsi, elle peut choisir parmi les tenues d’apparat celles qui lui conviennent le mieux. Traditionnellement la lebssa fassiya est fournie par la neggafa et elle est généralement de couleur verte. Elle est très imposante, très large et lourdement garnie de broderies et de pierreries. De nos jours ce costume traditionnel marocain est omniprésent dans les mariages aux côtés des robes de mariées, des caftans et tekchitas. Mais il est de plus en plus léger et plus facile à porter pour la doura, tout en gardant ses traits distinctifs en matière de coupe et d’ornement.

Quel style pour la lebssa fassiya ?

La lebssa fassiya est coupée dans du brocart doré et vert, elle est toujours complétée par une couronne particulière, des colliers en perles et du jawhar blanc, des Takhlilas filiformes et des diadèmes colorés. Les tendances et la mode actuelle ont également influencé cette tenue ancestrale qui a adopté le blanc, le bordeaux, le bleu et le violet au lieu du vert traditionnel. Cette tenue est souvent portée en début de la soirée afin que la jeune épouse fasse le tour des invités sur une tabla en bois ou en Sem blanc et doré pour la grande doura. La jeune mariée et son époux sont donc portés par quatre personnes habillées de serwal, chemises et selham et ce dans le respect des us et des rituels qui ont marqué jusqu’au là la cérémonie du mariage marocain. Une fois la tournée est terminée, la jeune mariée est placée sur la berza, qui est une sorte de canapé de style traditionnel où les jeunes époux prennent place pour être admirés et pour prendre des photos avec leurs familles et leurs amis.

Peut-on s’en passer ?

Il faut toutefois noter que plusieurs jeunes femmes respectent la tradition en portant la lebssa fassiya qui est une tenue, riche luxueuse et belle mais il faut l’avouer assez imposante et lourde, car elle peut peser jusqu’à 25 ou 30 kg. C’est pour cette raison que certaines mariées préfèrent s’en passer pour opter pour une tekchita ou un caftan argenté assorti à une ammariya afin de miser sur l’élégance, mais surtout la légèreté. C’est un choix personnel qui reflète les tendances et les nouvelles pratiques mais aussi le goût des jeunes femmes d’aujourd’hui.

La lebssa fassiya, symbole du patrimoine culturel marocain

D’un autre côté les adeptes de la tradition, la lebssa Fassiya représente un héritage culturel et patrimonial qui a su résister aux changements, la preuve est que de nombreuses negaffas en disposent toujours et la proposent à leurs clientes. Elle reflète l’âme de la ville de Fès, la noblesse du costume traditionnel marocain et donne une allure altière à toute jeune mariée, comme elle le mérite le jour de son mariage. C’est un symbole du patrimoine culturel marocain et le reflet d’une tradition où la jeune épouse est mise en valeur avec les plus beaux atours pour qu’elle soit admirée comme une reine le jour de son mariage.

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp

Laissez un commentaire

Articles similaires

Tirage au sort

Mariés en 2019 ? Vous pouvez également y participer !