Célébrer un mariage marocain est certainement un vrai moment de joie, même si c’est très fatigant et très stressante comme mission pour le jeune couple. Et il est très courant qu’au cours des préparatifs, certains désaccords apparaissent notamment entres les familles des mariés et que ces derniers doivent savoir les gérer pour que la situation ne dégénère pas, tout en veillant à la participation des familles comme le veut la tradition marocaine.

Les causes des désaccords

D’abord, il faut rappeler que les membres des deux familles qui sont souvent les plus concernés par ces désaccords sont les mères des jeunes gens. D’une part, parce que chacune est très attachée à son enfant et chacune essaie de gérer cet évènement en fonction de son point de vue, oubliant que les premières personnes concernées sont les jeunes époux. Et plus souvent, chaque mère essaie d’imposer son point de vue car pour elle, c’est le plus pertinent et le plus judicieux, négligeant de demander conseil à l’autre mère et surtout aux premières personnes concernées par la cérémonie, en l’occurrence les jeunes mariés. D’un autre côté, les désaccords peuvent naître parce que les membres des deux familles sont issus d’environnements différents avec des idées, une culture, une éducation, très différentes de celles de l’autre famille ce qui peux créer naturellement quelques tensions qui demeurent tout de même gérables si on sait comment s’y prendre et si on y est paréparé.

Comment gérer les désaccords entre les deux familles ?

En général, ce sont les deux jeunes mariés qui doivent prendre en charge la gestion des désaccords, en se rappelant qu’ils ont le droit de célébrer leur mariage de la manière qui leur conviennent le mieux indépendamment des avis d’autrui.

Pour commencer, il faut mettre les points sur les « i » dés le départ, en précisant que ce mariage est le leur et qu’ils souhaitent le fêter dans l’entente et que toute décision le concernant leur revienne en premier. Par la suite et en vue de maintenir la paix familiale, ils peuvent dresser une liste des tâches dont peut s’occuper tout un chacun, et si possible sans qu’elles interfèrent avec celles des autres. Par exemple la mère du jeune homme peut se charger de dresser la liste des invités proches de sa famille et celle de la jeune femme une autre liste concernant les proches et les intimes de sa famille.

Certes l’organisation d’un mariage est une tâche très prenante qui met les nerfs à rude épreuve, mais il faut pas oublier de s’offrir un moment de détente générale. C’est pourquoi une séance SPA pour les parents, les frères et les sœurs des jeunes gens, permet de se reposer, de se détendre et d’évacuer les tensions et surtout maintenir un climat convivial entre les membres des deux familles. Un déjeuner ou un diner est également une bonne idée pour resserrer les liens familiaux pour rapprocher parents et frères et sœurs des deux parties et leur donner l’occasion de discuter les détails du mariage dans un cadre différent et moins stressant. Et surtout, il ne faut pas oublier d’insérer cette dépense supplémentaire dans le budget.

Enfin, il importe de favoriser la communication entre les uns et les autres, bien planifier les tâches et les répartir sur les parties intervenantes pour les garder occupées loin des tensions et des désaccords inutiles qui naissent au moment des choix des prestations ou des prestataires.