Dhez de la mariée marocaine

Le mariage marocain s’inscrit dans les us et les coutumes ancestrales, l’authenticité et le respect des traditions marocaines qui se transmettent de génération en génération, tel un héritage. Si les grandes lignes de la cérémonie et de la célébration d’un tel évènement sont communes, certaines différences sont relevées entre les différentes régions et villes du Maroc. Et l’un des rites distinctifs est celui de la composition du trousseau dit également dhez ou chewar.

Dans la région de Fès

A Fès et ses environs, le trousseau de la mariée est exhibé lors d’une fête spéciale prévue quelques jours du grand jour du mariage. Les ainées de la famille de la jeune femme et les negafates organisent un cortège qui achemine le trousseau de la jeune femme vers le domicile conjugal et prépare par la même occasion la chambre nuptiale dite dakhchoucha.

Généralement, le dhez est composé de linge de maison et de literie brodés, de sofas, de coussins, de tapis, d’argenterie, de services de porcelaine, de vêtements traditionnels pour la jeune femme, de meubles entre autres. Evidement le trousseau varie en fonction des moyens et de ce qui était convenu entre les jeunes époux et leurs familles respectives.

Dans la région de Rabat

Pour les mariées de Rabat et ses environs, leur trousseau se compose en grande partie de linge de maison avec des nappes garnies de broderies traditionnelles (tarz lehssab), des fonds de plateaux et porte théière, des housses, des taies d’oreiller, des parures de lit, des couettes et draps, en plus des serviettes, des sorties de bain, des pyjamas et nuisettes, de lingerie, etc.

Il est très courant d’opter pour quelques éléments modernes mais la présence de draps et de nappes avec tarz rbati et fassi est un must dans le dhez de la jeune mariée marocaine surtout dans la région de rabat.

Dans le nord du Maroc

Dans les régions du nord du royaume, le trousseau de la mariée marocaine de cette zone est exposé aux proches et invités le jour du sbohi c’est-à-dire le jour suivant la célébration du mariage et la nuit de noces. La famille de la jeune femme ramène Chewar de la mariée sur de larges plateaux appelé miyadi et comprend des draps et des coussins sertis de broderies belhssabe d’autres garnis de terze rbati et meknassi, des pyjamas, des nuisettes, des serviettes, des parures de lits, un service de table, un service de thé et à café, des plateaux en argent entre autres éléments de la vaisselle.

Presque pareil partout ailleurs.

En définitif, le trousseau de la jeune femme est presque similaire à quelques détail près, certains se fournissent en linge de maison, sorties de bain et pyjamas, d’autres de la vaisselle, alors que certains vont jusqu’à prévoir de l’électroménager et des meubles notamment dans la zone du grand Casablanca. Alors que dans les régions Amazighs notamment d’Ouerzazate, le dhez de la jeune femme compte des tapis faits main et des draps tissés. Le plus souvent chewar ou dhez est livré le jour du sbohi mais parfois à quelques jours du mariage. Mais quelles que soient les différences, l’essentiel c’est de fournir au jeune couple le nécessaire, dont il peut avoir besoin pour le jeune foyer conjugal.

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp

Laissez un commentaire

Articles similaires

Réussir « The Hammam Party »

Tu souhaites organiser une Hammam Party mémorable. Tu ne sais pas comment t’y prendre, qui inviter, tu te demandes si c’est indispensable. Voici les trucs et astuces

Tirage au sort

Mariés en 2019 ? Vous pouvez également y participer !