Conseils pour choisir votre menu de mariage

L’hospitalité est l’une des principales caractéristiques du peuple marocain, et recevoir dignement ses invités notamment au cours d’un important événement tel que le mariage marocain est un must pour faire preuve de son hospitalité. Et le premier signe de celle-ci se reflète à travers l’abondance de la nourriture, sa variété et sa qualité, d’où la nécessité de choisir avec grand soin le menu du mariage en collaboration avec le traiteur.

Comment choisir le menu d’un mariage ?

Entre la grande variété des mets, le besoin de satisfaire tous les goûts et de proposer un menu à la fois varié et de bon goût, c’est réellement un défi de composer le menu de con mariage ! Une jeune mariée marocaine doit faire attention à bien sélectionner le menu de cet événement, en misant sur l’harmonie des plats et des saveurs tout en visant la variété sans faire d’impair. Pour réussir ce challenge voici quelques conseils :

Choisir des mets classiques ou exotiques :

Il est courant d’opter un menu marocain avec à la clé un assortiment de tagines à la viande, aux pruneaux et amandes, au poulet aux abricots, à la caille farcie d’amande, de variétés de pastillas au poulet ou aux fruits de mers, entre autres spécialités de la gastronomie marocaine. Mais d’autres personnes préfèrent des mets plus exotiques ou issus d’autres cuisines mondiales, qui font tendance de nos jours dans les mariages marocains, comme la cuisine française reconnue pour ses mets fins ou la cuisine thaï, japonaise, chinoise ou italienne qui ont la cote notamment parmi les jeunes. Mais quel que soit le choix le mieux est de ne pas mixer les cuisines, de proposer des plats pour l’entrée d’autres en guise de met principal puis des desserts en adéquation avec les plats précédent afin que les saveurs ne se mélangent pas et que l’harmonie du menu soit préservé. Et puis point très important il faut miser sur la diversité en variant les viandes, les volailles et les poissons.

-Prêter attention aux goûts et aux particularités des convives :

Il est très important au moment de se décider pour les plats du menu, de tenir compte des goûts des convives. Par exemple si la majorité des invités sont des jeunes ont peut choisir des mets exotiques, alors que s’ils sont d’un certain âge il vaut peut être mieux opté pour la cuisine marocaine. De même si des enfants accompagnent leurs parents, il serait sympathique de prévoir en parallèle un menu enfant avec des pizzas, hamburgers, sodas et frites à la carte.

D’un autre côté, si certains invités sont végétariens il serait avisé de prévoir des plats à base de fruits, légumes et fromages. De même qu’il faut se renseigner sur les personnes qui suivent un régime particulier ou qui sont allergiques à certains aliments, comme les champignons, les fruits de mer ou les noix. Autrement le repas de noce risque d’être gâché par une quelconque intolérance ! Il faut également être attentive à certains convives qui ont certaines croyance et qui risque d’être froissé en leur proposant un met non toléré par leur croyance. Par exemple il serait mal venu de proposé un hindou un plat à base de bœuf. Le mieux donc est de se renseigner à l’avance avant de dresser le menu final et de placer une carte de menu bien détaillée au centre de chaque table pour informer les invités au sujet de chaque plat notamment s’il s’agit de mets auxquels ils ne sont pas habitués.

Dresser un buffet ou opter pour le service à table ?

On peut bien se demander quel rapport entre le type de service et le menu ? Mais en fait il y a un lien et des plus importants ! En effet en prévoyant des brochettes au menu on peut les consommer même debout, alors qu’avec un tagine la chose est plus délicate et dans ce cas il vaut mieux privilégier le service à table. De ce fait au moment de choisir les plats qui composeront le menu, il faut bien tenir compte de la disposition de la salle et du type de service à proposer.

Tenir compte du budget :

On ne peut décider d’un menu sans compter, car au moment de choisir les plats à servir lors de la cérémonie du mariage il faut connaitre le prix de chaque plat, la quantité de nourriture et autres détails comme le service, les gâteaux et pâtisseries qui accompagneront les plats du repas, etc. en vu de ne pas dépasser le budget alloué à ce centre de dépense. Un menu marocain ne coûte pas exactement le même montant qu’un menu international de part les ingrédients, la nécessité de recourir à un spécialiste dans un type particulier de cuisine, la disponibilité des composants sur le marché ou feront-ils l’objet d’une commande spéciale, etc.

-Négocier les prix avec le traiteur :

Il n’est pas question de dire Amen à chaque mot prononcé par le traiteur notamment en ce qui concerne les prix. Après avoir discuter des plats qui composeront le menu du mariage il est temps de négocier les prix, le mieux et de parler de se renseigner sur les services inclus un peu à l’avance et d’évoquer par la suite le geste commercial, les gratuités ou autre qui permettent de profiter de services ou de réductions selon les cas. Ainsi le service de la salle peut être gratuit ou peut être les boissons, etc. Ou encore une réduction éventuelle sur le pack comprenant le menu, la pièce montée, les gâteaux et pâtisseries à servir avec le thé et le service de la salle.

-N’oublier surtout pas la pièce montée :

Pièce maîtresse de tout mariage elle annonce la clôture des festivités, en d’autre termes c’est un MUST ! Il faut y prêter beaucoup d’attention à ce gâteau, sa garniture (avec glaçage, pâte d’amande, etc.) mais aussi sa taille, sa forme et ses saveurs. Il faut également chronométrer avec exactitude le moment de son arrivée pour se composant en crème ou chocolat ne fondent pas.

©Copyright : www.mariage-marocain.com

Crédit photo :  Maev Event

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp

Laissez un commentaire

Articles similaires

Tirage au sort

Mariés en 2019 ? Vous pouvez également y participer !