Bijoux: Le style marocain a-t-il sa place dans le monde de la mode?

Indissociables à la mode marocaine, les bijoux marocains jouent un rôle prépondérant chez la femme marocaine ; On distingue deux sortes de Bijoux

Les bijoux berbères

Les bijoux berbères fabriqués essentiellement à base d’argent, métal précieux de prédilection que l’on retrouve dans les villages des plateaux et montagnes du sud où le goût pour les parures reste très prononcé. Grandement influencés par les styles andalous et africains, dont cet art a su s’imprégner sans pour autant perdre sa particularité et ses titres de noblesse. Les plus belles pièces proviennent du Souss, d’Inezgane, de Tiznit ou de Taroudant.

Les plus somptueux accessoires d’ornement tels que colliers, alliances, bracelets ou diadèmes sont d’une exceptionnelle pureté de ligne avec leurs dessins géométriques et motifs floraux, agrémentés de boules d’ambres ce qui leur attribue un côté authentique

Les bijoux en argents portés par les nomades se trouve plus fréquemment dans les souks de Tiznit, TanTan ou encore à Rissani. Dans le souk de Guelmim, on trouve des bijoux sahariens.

Les bijoux marocains

Les créateurs l’ont compris, l’artisanat marocain est plus qu’apprécié par les touristes, les bijoux marocains suivent la tendance citadine en or ou en argent doré, ils rappellent l’influence andalouse. Ce sont les orfèvres de Fès, de Tanger ou d’Essaouira qui réalisent ces chefs d’œuvres incrustés de turquoises, de diamants, de grenats, de rubis très clairs et d’émeraudes , ciselés de motifs floraux et légèrement creusés . Les bijoux marocains s’alignent à la tendance ; en argent ou en or, gravés ou miellés, ajourés ou modelés, leur fabrication avec des procèdes techniques immuables et d’une créativité artisanale intarissable font des émules auprès des mordeuses.

Les matériaux les plus utilisés sont le filigrane sorte de fil de métal torsadé, aplati et enroulé en de fins motifs ajourés. Ces bijoux proviennent des régions d’Essaouira et de Tiznit.

Le Cloisonné

Le Cloisonné importé d’Andalousie et fréquemment utilisé dans la région du Souss est un motif en émail noir ou en pâte de verre de couleurs, serti de minces parois de métal.

Ces techniques donnent lieu à des fibules que l’on porte par paires reliées par une chaine pour fixer les vêtements au niveau de l’épaule

Le Serdal , utilisé surtout au Moyen Atlas est un frontal constitué de pièces de monnaie et de bijoux ornementés de pierres, ou de larges colliers constitués de rosaces liées par des boules en or.

Le Lebba est un collier très ancien, fait de pendants qui couvrent toute la poitrine.

Le taj
complet de plaques décorées, assemblées sur des chaînettes ou des charnières, ou bien placées sur un bandeau enrichi de perles.

©Copyright : www.mariage-marocain.com

Crédit photo : Nadia Oubellaid  

Share on facebook
Share on pinterest
Share on whatsapp

Laissez un commentaire

Articles similaires

Tirage au sort

Mariés en 2019 ? Vous pouvez également y participer !