L’organisation d’un mariage marocain s’avère souvent très coûteuse, mais il est toujours possible d’optimiser ses dépenses en fonction des moyens disponibles, grâce un peu de bon sens et quelques astuces judicieuses dont voici ci-après la liste :

  • Economiser sur le faire-part

La mariée marocaine aimerait bien être entourée de ses proches et amis le jour de la cérémonie pour partager avec eux sa joie et son bonheur et pour ce, elle doit penser au faire-part. Pour réaliser des économies à ce niveau, elle n’a qu’à sélectionner des modèles simples et classiques au lieu d’opter pour des papiers plus couteux comme le papier riz ou le gaufré. Autrement les faireparts électroniques demeurent plus abordables voire gratuits permettant à la jeune femme de faires quelques économies.

  • Avoir une salle de réception à moindre prix

Il va sans dire que la location d’une salle de réception est l’un des centres de coût parmi les plus importants dans le budget de mariage marocain. C’est pourquoi il vaut mieux organiser la réception de cet évènement en dehors de la saison des mariage qui s’étend entre le mois d mai et septembre. Il est à noter qu’en optant pour une salle plus éloignée du centre ville, la mariée marocaine et son conjoint peuvent décrocher une salle moins onéreuse. Autrement il faut se renseigner auprès du traiteur s’il lui-même propose des salles de réception ce qui permet d’avoir une formule plus complète souvent plus avantageuse.

  • Négocier avec le traiteur la meilleure formule

En recourant aux services d’un traiteur il faut savoir qu’en optant pour un diner assis la facture flambe car outre les tables il y a le service et autres détails qui entre en mire de ligne. Pour économiser un peu sur le diner nuptial il est préférable de choisir l’option buffet pour économiser sur les frais du service.

  • Décorer la salle de réception à petit prix

La décoration de la salle de réception est très importante pour que le mariage soit réussi à tout point. Sélectionner des fleurs de saison s’avère évidement moins chère que des fleurs exotiques ou des compositions florales d’hors-saison qu’il faut commander expressément pour l’évènement. En guise de centres de tables opter pour des fruits c’est toujours une idée futée pour joindre l’utile à l’agréable.

  • Opter pour des idées d’animation peu couteuses

L’animation constitue un must dans la célébration d’un mariage marocain, car outre dqayqiya les jeunes mariés optent pratiquement toujours pour un orchestre qui s’avère un choix fort couteux, or en recourant aux services à un DJ, les frais deviennent plus abordables.

D’un autre côté solliciter le service d’un photographe travaillant en numérique s’avère peu couteux, car en plus de la qualité des clichés prix, les jeunes époux n’auront pas à payer pour plusieurs pellicules, ils peuvent sélectionner les photos qu’ils souhaitent développer et qui leur plaisent le plus.

  • Economiser sur la robe de mariée et la neggafa

Il est plus économique de louer la robe de mariée au lieu de faire une sur-mesure, surtout qu’une telle tenue ne va être portée qu’une fois dans la vie de la jeune femme. Pour ce qui est de la neggafa il vaut mieux sélectionner quelques costumes traditionnels soient 3 ou 4 au lieu de 7 ou 10. Mieux encore la mariée peut toujours sélectionner un ou deux caftans de sa garde-robe pour faire son entrée devant ses invités au lieu de louer plus auprès la neggafa.

D’autres économies peuvent être réalisées sur les frais d’organisation par exemple, les dépenses allouées à l’épilation et le massage. Des prestations qui peuvent être réalisées par une amie de la jeune mariée ou l’une de ses proches ayant la dextérité et la doigtée nécessaires. Il va de même pour la coiffure et le maquillage qui peuvent être réalisée par quelqu’un de l’entourage de la jeune femme ou par elle-même s’il a les aptitudes et les connaissances requises pour une telle tâche.