Il est très courant dans la société marocaine de voir des mariages mixtes entre des marocains ou des marocaines avec des étrangers. Des unions qui impliquent la fusion de deux cultures, deux backgrounds, des traditions et des rites totalement différents ce qui ne se passent pas toujours sans heurts aussi bien entre les mariés que leurs entourages.

Les clés de réussite d’un mariage mixte

La réussite d’un mariage marocain ou mixte dépend de l’effort des deux parties qu’ils sont prêts à consentir pour maintenir l’harmonie de leur couple er la stabilité de leur union. Voici-ci après quelques éléments importants au succès de l’union :

  • Avoir une vision à vie

Il importe que les deux époux s’engagent et aient une vision de leur union à vie et non pas avec l’arrière pensée de rompre avec la première difficulté qui se présente

  • Respecter la culture et les traditions de l’autre

La difficulté dans un mariage mixte c’est d’avoir l’aptitude à concilier les deux us et les coutumes des deux époux. Une étape qui commence par se renseigner sur la culture et les traditions de l’autre partie et surtout les respecter et faire l’effort de les accepter et de s’y adapter. Il ne s’agit nullement d’abandonner une culture au profit de l’autre mais de trouver le juste milieu et de concilier les deux en faisant preuve d’ouverture d’esprit et de réceptivité mais plus encore de puiser le meilleur dans chacune des deux éducations en faisant preuve de compromis.

  • Etre conscient des réelles motivations d’avoir épousé quelqu’un d’autre d’une culture différente

Il s’agit là de trouver les bonnes raisons qui ont poussé une personne à choisir sa moitié dans une culture différente. Une telle prise de conscience permet de révéler également les motivations de l’autre et du sérieux de l’engagement de la mariée marocaine vis-à-vis de son conjoint ou du marié marocain vis-à-vis de sa promise.

  • Communiquer est primordial :

Discuter sans tabou est important pour établir une relation saine et bâtir un avenir commun sur des bases solides. La communication permet de résoudre les problèmes susceptibles de surgir dans un couple et de consolider la confiance entre les conjoints. C’est aussi une opportunité pour comprendre le point de vue de l’autre et ses motivations et donc de préserver la stabilité du couple.

  • Savoir que la complémentarité et source d’enrichissement et non de différence

Le couple a intérêt de garder à l’esprit que la différence de culture constitue un enrichissement et une plus value mutuelle.

  • Eviter d’imposer son point de vue et sa conception des choses

Ce conseil est valable pour toutes les unions et non seulement les mariages mixtes. Car il s’agit plus d’une association que d’imposer sa personnalité et son choix.

  • Résister à la pression externe

Il est très courant que dans un mariage mixte le couple subit la pression de l’entourage amical et familial. Ne pas froisser les uns et les autres est important mais le plus important dans un mariage c’est le couple lui-même et il faut éviter de subir et de céder à la pression externe. Et toute décision doit être prise par les mariés uniquement dans un cadre privé loin des influences des uns et des autres.

  • Evaluer judicieusement l’aspect religieux

Il est possible de se marier en gardant ses convictions religieuses surtout pour les mariages mixtes entre un marié marocain et une conjointe d’une foi non musulmane. Il faut préserver les sentiments tendres qui relient les époux et ce, indépendamment de la religion ou de la confession. Car l’amour est un sentiment universel et même si la spiritualité et la croyance a son poids elle ne doit pas influencer ou entraver une union. N’empêche qu’il vaut mieux discuter de tous les aspects liés à la religion et la foi des futurs mariés avant l’union officielle tout en gardant à l’esprit que la tolérance est le sentiment qui uni toutes les croyances.

Enfin, un mariage mixte doit être une union harmonieuse et heureuse qui constitue une fusion de cultures et de coutumes différentes mais enrichissantes pour les conjoints et leurs familles et proches.